Découvrez le tout nouveau MindManager for Mac 13 !

Lisez maintenant

Comment écrire un livre en utilisant des maps : Partie 2 – La stratégie

Cet article est le deuxième de la série Comment écrire un livre en utilisant des maps. Ces articles racontent l’histoire de Sean Mitton et la façon dont il a atteint son objectif ambitieux d’écrire son premier livre, « The Goal That United Canada ».

Le premier article de cette série est consultable ici :


Blogueur invité : Sean Mitton

Voilà… j’ai donc décidé d’écrire un livre, chose que je n’avais jamais faite auparavant. Comment faire ? Par où commencer ?

La première chose que je prévois de faire, c’est de créer une map afin de rassembler toutes mes pensées. Ce qui est formidable avec le Mind Mapping, c’est qu’il vous aide à commencer en suscitant rapidement des idées, sans rechercher la perfection. L’autre avantage que j’apprécie, c’est qu’il permet de décomposer les idées qui peuvent être complexes et ainsi de simplifier la gestion des informations.

Comment ai-je donc fait pour planifier mon livre ? Voyons cela !

Utilisation des maps pour créer la stratégie d’ensemble du livre

La première chose que j’ai faite lorsque j’ai élaboré mon plan, c’est de décomposer les principales catégories de mon projet.

Ces catégories étaient les suivantes :

  • Objectifs,
  • Plan et élaboration du livre, de l’histoire,
  • Collecte de l’histoire,
  • Budget,
  • Auto-édition,
  • Promotion du livre,
  • Gestion du projet et
  • Identification des autres personnes impliquées dans le projet.

Pour le bien de cet article, je vais réduire certaines branches du plan de la map inclus ci-dessous et je les examinerai plus en détail dans un prochain article. Plus précisément, les branches que je vais réduire pour le moment sont celles de la gestion du projet, du plan et de la conception du livre et de la promotion du livre.

Il me faut également souligner qu’au cours de ce processus, j’ai ajouté de nombreuses pièces jointes, notes et liens d’accès à d’autres maps qui ont représenté un excellent référentiel pour tous les éléments du projet.

Il est temps que je partage avec vous trois concepts que j’applique à la plupart des maps que je crée.

Book Plan - Sample Mind MapConcept 1 : L’importance des branches (quelques pensées prises au hasard)

  • Pour la branche Objectifs, j’ai pensé qu’il était important de réfléchir au-delà du résultat financier, autrement dit, de la quantité de livres vendus. Je crois que cela permet de renforcer la motivation.
  • J’ai opté pour l’auto-publication car cette approche m’offrait une plus grande souplesse. Le modèle d’impression à la demande réduisait les dépenses initiales, en m’évitant d’avoir à faire un achat en nombre.
  • La branche Budget m’a permis de suivre au plus près mes dépenses en n’ayant que très peu recours à la sous-traitance et en tirant parti de l’aide obtenue auprès de mon réseau personnel.
  • J’approfondirai davantage ce point dans de futurs articles axés sur la gestion du projet, la collecte de l’histoire, le plan du livre et sa promotion.
  • À mi-chemin du projet, une nouvelle branche a été ajoutée sous la catégorie Promotion du livre. L’opportunité s’est présentée de procéder au lancement du livre au Temple de la renommée du Hockey de Toronto. Nous y reviendrons plus tard…

Concept 2 : « Vous devez avoir dès le départ à l’esprit le résultat final. » – Stephen Covey

Pour la plupart des activités auxquelles je dois me préparer, qu’il s’agisse d’une présentation, d’une réunion, d’un article ou de toute autre activité importante, je réfléchis d’abord à la fin ou, autrement dit, à ce que je souhaite accomplir. Dans ce cas, il s’agissait bien plus que de savoir le nombre de livres que je serai capable de vendre. Je voulais penser à d’autres avantages potentiels. Je suis persuadé que nous avons tous besoin d’une bonne raison pour nous investir dans un projet important, surtout s’il est question de passer plus d’un an à écrire un livre.

Les avantages pour moi étaient bien supérieurs à de simples avantages financiers. J’ai pensé à toutes les connaissances et compétences à acquérir, aux nouvelles relations, expériences et histoires que je gagnerais. Ce projet était une aventure que je pouvais partager avec les membres de ma famille et les futures générations, et je pensais beaucoup à cet aspect. Il y a eu également l’idée que je pourrais regretter plus tard de ne pas l’avoir fait.

Je suis convaincu que si l’on crée un nombre suffisant de maps, au fil du temps, cela encourage un mode de pensée holistique et la capacité de poser de meilleures questions, ce qui, dans ce cas, s’est appliqué à la branche de mes Objectifs. Pour cet exercice, j’ai utilisé MindManager afin de regrouper tous mes objectifs, sans lien apparent, en un seul emplacement central. Cela m’a permis de disposer d’un aperçu de toutes les raisons qui me motivaient pour ce projet et m’a donné la motivation nécessaire pour commencer.

Concept 3 : L’importance du travail en équipe

Si vous n’avez pas encore vu le film « Ocean’s Eleven », vous devez le voir. Outre son aspect divertissant, l’une des choses que j’ai retenue de ce film, c’est que pour bien travailler, il faut savoir s’entourer des bonnes personnes.

Pour ce projet de livre, j’ai réfléchi à mes propres compétences et à celles de mes connaissances (ou des personnes que je pourrais contacter) qui seraient susceptibles de répondre aux besoins de ce projet. Le Mind Mapping m’a aidé à formuler mes besoins et à identifier les personnes dont je pourrais m’assurer le soutien.

Les personnes dont j’avais besoin étaient un parrain, qui était un éditeur sportif, un concepteur graphique sportif, un expert en relations presse, un expert en auto-publication, un éditeur et un concepteur Web. Fort heureusement pour moi, je comptais déjà ces personnes dans mon réseau et j’ai décidé de sous-traiter le développement de mon site Web à Upwork.

En utilisant une map pour chacune des étapes du processus d’écriture du livre, j’ai pu identifier les phases du projet où j’aurais besoin d’aide. J’ai ainsi pu prévoir à l’avance les connexions qu’il me faudrait utiliser.

Concept 4 : Les maps permettent de révéler en permanence de nouvelles idées et questions

Pendant tout le déroulement du projet, je n’ai cessé de consulter ma map et de m’interroger pour savoir s’il ne manquait rien. Pour moi, la question la plus importante était de savoir comment créer la meilleure expérience pour mes lecteurs. À mesure que ma date d’échéance approchait, j’ai trouvé la réponse à ma question et ce, vous vous en doutez, grâce à ma map.

Je vous raconterai comment j’ai utilisé des maps pour trouver la réponse dans un prochain article.

Map terminée, en piste !

Je ne crois pas que j’aurais été serein avec mon plan si j’avais élaboré ma stratégie d’ensemble dans un document Word. Le raisonnement est trop linéaire et contraignant.
MindManager m’a aidé à modeler ma pensée au cours des dix dernières années, ce qui m’a fait gagner en confiance tout en me permettant de m’atteler à un si gros projet. Dans mon prochain article, j’examinerai plus en profondeur le plan de gestion du projet que j’ai adopté pour mon livre et comment j’ai tiré parti de MindManager pour diriger le processus.
Si vous envisagez d’écrire un livre, je vous recommande vivement de le faire en vous servant de maps dans MindManager. Si vous ne connaissez pas encore ce logiciel, vous serez peut-être intéressé par une version d’essai gratuit de 30 jours.


À propos de Sean Mitton

Au cours des 15 dernières années, Sean Mitton a créé plus de 700 maps et ce, en tant qu’entrepreneur, auteur, orateur, reporter, concepteur Web et coach. Il a créé le « Canadian Expat Network » (réseau des expatriés canadiens), co-écrit le livre « The Goal That United Canada », a été interviewé par plus de 30 médias et a interviewé de célèbres athlètes, artistes, politiciens et chefs d’entreprise. Il participe à des conférences dans des universités, des collèges communautaires, des bibliothèques et au Temple de la renommée du Hockey. En 2010, il a organisé la première course Terry Fox pour la recherche contre le cancer en Caroline du Nord. À chacune des étapes de son parcours, il a créé des maps pour rester organisé, être plus créatif, stratégique et pour simplifier ses idées. Tout au long de ce processus, il a pu vérifier que poser les bonnes questions via le Mind Mapping permet d’obtenir de meilleurs résultats !

Start Your Trial Now